Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom timouns
Age 26
But du voyage Expéditions
Date de départ 06/08/2007
    Envoyer un message
Durée du séjour 1 an
Nationalité France
Description
Un voyage parmi d\\\'autres
Note: 3,8/5 - 211 vote(s).


Voila, Je suis de retour a Paris après toutes ces aventures vécues, tous ces paysages vus, et surtout toutes ces personnes rencontrées. Ça fait bizarre de retrouver les rues que j'ai arpentées  des milliers de fois, je crois que je n'ai pas encore atterri.

C'est la fin de la premiere saison. A une prochaine cher webspectateur.........


[Consulter ce message] 4 commentaire(s)  1  photo(s)    
Syndication :

Fin Chine

 31-05-2008 -  Chine

Je n'ai pas fait grand chose en Chine. Je n'ai pas beaucoup bouge. Je suis reste dans le sud de la Chine, dans les environs de Yangshuo. J'ai profite des gens car le probleme de bouger tout le temps c'est que tu rencontres des gens pour 1 jour. J'ai connu des Chinois, un Colombien et mon Haiwaien qui m'a suivi. Sous la mouson, on se balladait, ca nous permettait de prendre une bonne douche ;)  Les gens sont vraiment gentils. Beaucoup de Chinois viennent te parler car ils essaient de s'ameliorer en Anglais. Alors, lorsqu'ils venaient discuter avec moi, c'etait folklo et tres amusant.

Ne venez pas en Chine, il faut que ca reste comme c'est et si le tourisme des etrangers s'accentue, tout va changer. C'est vrai qu'il n'y a pas trop de touristes etrangers par rapport au sud est asitique mais il y a pas mal de touristes chinois

 

To Be Continued....


[Consulter ce message] 1 commentaire(s)  16  photo(s)   1  vidéo(s)  
Syndication :

Bonus qq tofs supp

 22-05-2008 -  Chine

J'ai eu quelques problemes avec le site, voila enfin les photos.

To Be Continued....


[Consulter ce message] 0 commentaire(s)  7  photo(s)    
Syndication :

Enfin des news

 22-05-2008 -  Chine

Voici quelques petites news

Je suis reste un peu plus d'une semaine a Hong-Kong pour deux raisons. La premiere, c'est que je suis tombe malade. Une grippe m'a terrasse, mais ne vous inquietez pas tout va bien et je n'ai pas le palu. Ils ont de bons hopitaux. La deuxieme c'est que j'ai galere pour avoir mon visa chinois. J'ai du pour l'obtenir faire de faux documents car ils me demandaient des papiers que je n'avais pas, vu mon style de voyage, tel que Billet d'avion retour, invitation et itineraire (reservation d'hotel) en Chine. Ne vous inquietez pas, je ne vous envoye pas ce message d'une prison et je l'ai obtenu. hehe :)
Vu la bonne critique de Dam, je vais vous parlez un peu des habitants. Comme dans toutes les grandes villes, les gens sont stresses et foncent vers leur but. Les sourires manquent gravement surtout a l'ambassade. Par contre les parcs sont calmes et reposant, les enfants comme la plupart des gosses du mondes jouent, courent, crient, font des betises et se font reprimander par les policiers du parc. Les amoureux se baladent main dans la main et se becotent sur les bancs publics. Les hommes jouent a des jeux de plateaux et les femmes font des choregraphie sur des musiques horribles. Il y a aussi beaucoup d'africains qui sont la pour le business et des indiens qui racolent pour des restos ou des guesthouses. Pour ma part, quand je ne dormais pas pour me remettre, je trainais avec les Africains. A la fin de mon sejour, j'ai rencontre un Hawain et depuis je voyage avec lui. Et oui pour une fois, c'est avec un mec que je bourlingue. L'avantage, c'est que je continue de m'ameliorer en Anglais, c'est toujours pas fameux mais il y a de net progres depuis mes tous premiers pas poses en terre Irlandaise. On est parti a Macao pour flamber un peu.
Macao:
Macao fut une enclave portugaise en Chine fondée en 1557 par des missionnaires et marchands Portugais. Le territoire avait été donné au Portugal pour l'aide apportée à l'Empire du milieu dans la lutte contre la piraterie. C'est le plus ancien comptoir européen en Chine. Apres mult peripetie Macao est redevenue chinois fin 1999. Macao comme Hong-kong jouissent d'un regime special, d'un systeme economique different avec leur propre monnaie (le dollars hongkongais et le pataca). Macao a la reputation d'etre le LasVegas asiatique avec de tres nombreux casinos.

Revenons a nos moutons. Nous avons donc pris le speed ferry de Hong-Kong. Arrive sur place nous voulons trouver un hotel, mais soit c'est cher, soit complet. On decide donc d'aller jouer toute la nuit pour ne pas depenser une nuit d'hotel. Nous rentrons dans un des nombreux casinos, mais entre le passage de l'hotel-reception (avec de nombreux magasin de luxe) et la salle de jeux, je me fais refouler car j'ai des tongs aux pieds. On va a une autre entree et nous nous fondons dans la masse pour parvenir a notre but. Cool C'est bon. Mon budget 250 Dollars. J'en joue 50 aux machines a sous et au bout d'une heure je les ai perdu..... C'est le moment de passer aux choses serieuses, nous allons vers les tables de jeux. J'observe longuement les tables de Baccarat. Mon pote joue et perd. J'apprends doucement les regles et regarde les statistiques affichees sur l'ecan de controle. Je me lance pour utiliser le reste d'argent que j'ai. Je suis reste pres de 3 heures a la meme table, en fait jusqu'a ce qu'elle ferme. Et je suis parti avec 2300 dollars. Yahouuuuuuuuuuuuuuuuuu !!!!!!!!!!!!!!!! TROP BON. Que d'euphorie apres car pendant le jeu, j'etais une machine froide et calculatrice. Mon systeme tenait a ne pas jouer tous les coups, en meme temps je suivais ceux qui avaient la chance avec eux et regardais et m'inspirais des stats. Je faisais un mix des trois et voila le resultat. Mais bon, c'etait peut etre juste un jour de chance. Pour feter ca, je retourne aux machines a sous, je mets 10 Dollars et a premier coup je gagne 210 Dollars. C'est bon, je recupere la monnaie et change mes jetons. Je repars du casino avec 2500 Dollars. So Good!! I'm Lucky man :) Quelle soiree!
Apres nons avons repris le ferry pour hong kong et le train pour Shenzhen (ville en territoir chinois a la frontiere avec HonKong). Me voici vraiment en Chine, regime qui colonise le tibet et qui organise les JO (Quel contraste!!). Mais je fais la difference entre le peuple d'une part et le regime de l'autre. N'ayant pas dormis depuis 36h, je m'effondre et passe 2 nuits dans cette immense ville sans interet et aux nombres ahurissant de protituees. Je n'en peux plus, j'ai besoin de verdure, de nature, de ville a taille humaine. Nous prenons le train pour Guilin et ensuite le bus pour Yangshuo. Enfin je respire et les paysages sont magnifiques malgre le temps gris. Ici les gens sont souriants, essayent de parler anglais ou moi j'essaye de parler chinois. Mais, a vrai dire c'est pas gagne ;)

 

To Be Contimued....

ps: Il y a eu pas mal de laisser aller dans le message precedent. Sachez juste que j'ai apprecie et rigole meme lorsque l'on a usurpe mon identite ;)  (cad les trois premiers sont de moi)


[Consulter ce message] 8 commentaire(s)  18  photo(s)    
Syndication :

J'y arrive la nuit

 07-05-2008 -  Hong Kong
Il fait nuit, un son me sort de mes reves. "La temperature est de 25C, il est 20h15 heure local". Je regarde par le hublot de mes yeux encore lourds. J'apercois des bateaux qui naviguent et des lumieres scintillantes d'une ville au loin. L'avion fait un virage serre, puis un second ce qui me donne l'occassion de voir la mer de plus pres. Une idee me traverse l'esprit.
"va t on faire un amerissage?
 Mais l'Airbus A330 n'est pas fait pour ca.
 Ah non c'est bon je vois la piste. ouffff!!"
L'avion de Air Jordanian atterit comme une plume. Je passe la douane sans difficulte et recupere mon sac qui pese une tonne. Je prends un bus pour aller dans le centre de cette citee. Avec cette nuit, elle ressemble a des millions de lucioles en vol organises. Je suis sous le charme. J'espere que ca continura.
Avez vous devine ou je suis?
Non
C'est vrai vu la description. Alors je continue un peu.
Cette ville a ete cedee aux Anglais en 1841 apres la premiere guerre de l'opium et cette cession a ete confirmee en 1942 par le traite de Nankin. Elle ne faisait que 80 km2 puis apres la seconde guerre de l'opium les anglais conquierent une partie continentale (1860 - Convention de Pekin). Mon territoire augmente de nouveau en 1898 pour un bail de 99 ans. L'ensemble fut retrocede en 1997 au pays qui avait ete conquis.
Je me trouve en Chine, enfin, je dirais plutot je me trouve a l'immense et phenomenale porte de la Chine. Cette citee fait partie de la nouvelle Chine beaucoup plus dans la consommation, le divertissement et l'argent que le communisme. Ici, on y vient pour le buisness. C'est une place boursiere tres importante et tout ce qui est de l'electronique est pas cher.
 
Ca va mieux? Vous avec les idees claires?
Et oui, comme vous l'avez devine (Yahou vous etes vraiment trop fort!!!)
Je suis a Hong Kong et je vais me coucher.
 
 
 
 

[Consulter ce message] 7 commentaire(s)     
Syndication :

VISION

Bonjours a vous tous. Je vais vous raconter une journee type de ma chienne de vie. Je m'appelle Oxane et j'ai 35 ans. Je suis en majorite brune avec des meches rousses et la queue souvent agitee. Je suis une veritable paresseuse, surement la championne du monde de cette discipline. 16h de ma vie quotidienne je la passe a dormir. Et oui, c'est ca d'etre rentiere et d'avoir un Boy pour les taches menageres. Je pars dans mes songes trois a quatre fois par jour. Qu'il est doux de rever de liberte, d'espace vert ou je peux gambader nue a travers les forets ou coulent de nombreuses rivieres rafraichissantes. Les 8h qu'il me reste, je fais des activites. Je suis oblige de promener mon Boy avec une corde pourqu'il ne s'echappe pas. Il a besoin de marcher un peu car c'est bon pour ses rhumatismes. Pendant nos balades, je rencontre mes amis. Qu'est ce que l'on peux japper. On est de vrais commeres.

- Hey! Oxane, tu ne connais pas la derniere. Red le voisin de Zina, tu te souviens de lui?
- Oui, oui
- Et bien, il parait qu'il aurait laisser tomber sa famille pour partir avec une plus jeune.
- Nooon.
- Et attends, c'est pas fini. Tu la connais cette chienne. C'est Roxy.
- J'te crois pas. Dis-je interloquer.

Et tout ca peut durer des heures entieres. Dans la rue, je me fais souvent siffler. C'est que je dois etre belle, c'est pour ca. Grace a mon odorat super developpe, je repere le male etranger a cinq pates de maisons. Je l'imagine deja. Un beau male qui a du chien, torse bombe, muscles saillants, et une belle gueule. Comme disait ma mere - oh pauvre d'elle, paix a son ame - pour savoir si un male vaut la peine, il faut savoir s'il mange bien. Donc a chacune de mes rencontres et consciencieusement, je vais renifler l'arriere train de l'individu. Et vous savez quoi? Ma mere a tout a fait raison. Je peux determiner le niveau social et d'hygiene et si ce beau male est un gay passif. Bien oui, je suis d'une exigence folle, il me faut soit quelqu'un de mon rang soit un bad dog. Parfois je me prends pour un princesse. C'est pour vous dire, meme les enfant de mon Boy me font la cuisine. A part ca, j'aime me degoudir les pattes en faisant un jogging le matin. Rien de tel pour commencer une belle journee et se rendormir apres. Et pour finir mon programme surcharge, tel un Harpagon enrage, je veille sur mon tresor enterre dans le jardin. Je ne vous comprends pas Vous! Mais ca doit etre normal car vous etes humain et moi une femele Berger allemande.

To Be Continued...

ps: Il y a un sondage sur la page d'accueil. Si vous voulez bien le remplir. Merci 


[Consulter ce message] 2 commentaire(s)  18  photo(s)   1  vidéo(s)  
Syndication :

Laos

 02-05-2008 -  Laos

Hein? Quoi? Pas de nouvelle, bonne nouvelle. Non, vous n'etes toujours pas content. Ah je comprends, vous voulez aussi profiter. Bon OK, c'est de bonne grace que je vais le faire :)

Mon mois au Laos s'est termine. Je suis de retour a Bangkok pour recuperer un sac que j'avais laisser en consigne (quoi? vous vous en foutez? pas grave)
Revenons a nos moutons.
Alors le Laos.... Heu... Que puis je dire. Que c'etait bien. Oui voila une reponse bonne et concise. (hahaha que d'humour ce matin Greg. Oui et alors je suis fatigue, j'ai presque 20h de trajet dans le cerveau).
J'ai passe un mois la-bas. Je n'ai pas bouge beaucoup, il faisait une chaleur a crever (env 40C), je pense que j'aurais pu faire cuire un oeuf sur ma tete.
Ma premiere destination fut comme vous le savez deja. J'entends les voix des webspectateurs cries tous en coeur: Vientiane!. Capital du pays. C'est une petite bourgade qui ne ressemble pas du tout a une capital. J'y suis reste que quelques jours. Mais j'ai eu le temps de deguster un bon petit dej francais: croissant, pain au chocolat.... Et oui ici, grace a notre vague histoire avec ce pays, les Francais ont implante de bon resto et de bonne boulangerie (Faut juste mettre le prix). Ensuite, j'ai pris le bus de nuit pour Luang Prabang qui se trouve a une distance d'environ 300-400km. Ce n'etait pas du vite fait bien fait, je dirais plutot lent fait mal fait. L'etat des routes n'etant pas bonne, le car a mis 10h. Et bien sur, il etait impossible de dormir car le bus sautait tout le temps. Au 4/5 du chemin, le chauffeur stoppe le bus. Une fumee se degage du train arriere. Tout le monde sort. Le chauffeur et son collegue aspergent d'eau le roues arrieres. Il etait moins une avant que ca flambe. Passez ce petit episode, j'arrive a Luang Prabang. J'y suis reste environ 10 jours. J'ai vraiment beaucoup aime. Entre le calme des premiers jour, puis le Pi Mai et denouveau le calme, c'etait parfait. Et oui, a Luang Prabang, il n'y a pas eu de guerre civil mais Pi Mai. C'est la nouvelle annee lunaire. C'est aussi la fete de l'eau ou tous le monde s'en jette grace a des pistolets, des sauts.... Mais on se balance aussi de la farine, du talc et une sorte de cambouis. Il y eu des processions, des ceremonies religieuses, une teuf sur un ile et l'election de Miss Laos. Trois jours intenses a etre mouille. Que du bonheur sous cette chaleur. J'ai quand meme une petite critique a faire, non une grosse. Ces putains de touristes qui se croivent tout permis. Ils n'avaient aucun respect, par exemple: Je me trouvais dans un temple agenouille avec Alex et des locaux pour assister a une ceremonie qui se trouvait a 5m de la au centre du l'edifice. 2 min apres, voila une horde de touristes (pseudo photographe pour la plus part) qui arrivent devant nous, debout avec des tele-objectifs enormes. Je me demande bien pourquoi car ils se mettaient carrement au dessus des moines assis et flashaient le moindre geste. Ecoeure, nous sommes sortis. Puis apres, Alex, Guillaume et moi partimes a Vientiane pour quelques nuits. J'ai bien aime le dortoir de 26 personnes. C'est vrai que pour l'intimiter, c'est pas ca. Mais il y avait des francais, belges, espagnoles, japonnais, kiwis, autraliens, americain, anglais, serbes, chiliens, argentains, suisses, allemands...... C'etait vraiment diversifie. Ensuite nos chemins se sont separes. Je suis partis pour le sud du Laos avec une jeune Anglaise, Sophie. On s'arreta une journee et une nuit a Pakse qui est sympa mais sans grand interet puis on est alle sur une des 4 milles iles. C'est a la frontiere avec le Cambodge. Ces sont des iles se trouvant sur le mekong. On se partagea un bungalow pendant une semaine. Le mot d'ordre c'etait: Farniente. Plus d'une semaine a parle presque qu'en anglais.... ouf.....ce fut assez d'effort pour me reposer toute la semaine. Et voila on arrive a hier, le jour du retour. Je prends Sophie, le bateau pour rejoindre le continent, puis un mini bus pour Paske. La je la laisse (elle me rejoindra surement a Bangkok un peu plus tard). Je prends un bus local pour Aller en Thailande a Ubon (Et non je n'ai pas rencontre de Joy :) - Ca c'est pour ceux qui suivent les tres longs commentaires- ) Petite escale et ensuite direction la gare routiere nord de Bangkok. Arrive a 4h30, je monte avec d'autres voyageurs rencontres dans le car dans le bus local pour le centre de Bangkok. Enfin, apres quelques echecs dans la recherche d'une guest house, je foule enfin un lit, il est 7h.

Petite synthese pour le Laos: J'adore malgre le peu d'endroit que j'ai fait. Les gens sont veritablement charmant et accueillant. C'est assez pauvre mais que de richesse a cote de ca, que c'est bon aussi de manger francais.

To Be Continued... 


[Consulter ce message] 0 commentaire(s)  18  photo(s)   1  vidéo(s)  
Syndication :

Guerre civile a Luang Prabang

 19-04-2008 -  Laos
Aucune information n'est encore sortie du pays et  les infos mondiales n'en ont pas encore parlees
 
J-4
Je suis arrive avant que tout explose. Je me baladais dans la ville sainte de Luang Prabang (3eme ville du Laos). Tout etait calme, rien ne laissait presager ce qu'il allait se passer. Le temps etait au beau fixe, les moines effectuaient leur priere en polyphonie et le mekong etait d'une quietude impressionnante.
 
J-1
Alex le frenchy de Malaisie et son ami Guillaume arriverent la veille de l'incident. On commencait seulement a sentir une agitation troublante. Des jeeps patrouillaient dans les rues et les charmants habitants qui auparavant etaient accueillant et souriant, portaient sur les visages des signes de crispation.
 
Jour J
Ce matin la, je me suis reveille a l'aube. Des tirs de mitrallettes m'avaient sorties de mes songes. Je ne compris pas tout de suite ce qui se passait. Je pris mon petit dejeune normalement et parti au rendez vous pour rejoindre mes amis. En chemin, j'apercu quelques escuades de differentes couleurs passees dans les contre-allees de la rue principale. Pour moi, la situation me paraissait bizarre mais a aucun moment j'avais mesure l'ampleur de ce qui se deroulait. Je vis Alex au loin qui s'epoumonait en criant "Depeches toi Greg, Depeches toi ! " A mi chemin entre nous marchait un enfant d'une dizaine d'annees. Je vis tomber par une des fenetres un objet non identifie juste a cote de lui. Apres avoir touche le sol et fait 2 rebonds, un bruit monstrueux sonna aux confins de mes oreilles et une lumiere jaunatre eblouillissante jaillit. Je me suis senti propulser en arriere et des fragments encore non analyses me brulerent la peau. J'etais sonne, j'essayais d'observer la situation mais mes yeux ne voyaient guere et mes oreilles bourdonnerent encore. Au bout de quelques instant je me relevis et retrouvis mes sens.  Je me scrutais:
"Jambes operationnelles
Bras indem
Reste du cops OK"
Par endroit mes affaires etaient dechirees et d'autres mouchetees de taches rouge et de morceaux. J'enlevais dans la precipitation des lambeaux de chair collees parcimonie sur le visage. Je me suis mis a courrir pour rejoindre Alex et Guillaume. J'enjamba le corps demembre du petit garcon. "Oh mon dieu, quel horreur!" pensais-je. Il etait disloque, dechiquete, defigure......
Mes compagnons etaient sain et sauf quoi qu'un peu sonnes. Nous nous refugiames dans les bureaux de la poste locale. Personne ne parlait, la tension et la terreur se lisait dans les yeux de chacun d'entre nous. Nous entendimes "Laos! Laos!" - usuelement c'est l'eau de vie locale, mais la, cela sonnait autrement - On regarda par la fenetre. Une vingtaine de personnes dont des enfants armes jusqu'au dents s'approcherent du batiment. Nous fuimes par la porte arriere et partimes vers le mekong. Les rues de Luang Prabang etaient meconnaisables, elles n'etaient  plus couvertes de goudron mais de sang et de macchabes . "Putain! c'est quoi ce bordel? Qu'est ce qui se passe?" m'interrogeais- je. L'incomprehension regnait. Nous avancions par precaution observant les differentes unitees armees. Des hommes cagoulees en moto, des jeeps, et quelques tanks partrouillaient et se battaient entre eux. Soudain, remontant la rue, criante de toutes ces trippes, une brune a la figure grimee se fit fusiller dans le dos. Aucune pitie n'etait de mise. Il ne nous restait qu'une chose a faire, ramasser les AK47 qui jonchaient le sol. Mon premier et dernier tir que j'ai effectue me donne encore des cauchemars. Une jeune femmes d'a peine 20 ans surgit face a nous. Nous etions fait comme des rats. Mais lorsqu'elle tira, son arme s'enraya. J'eus a peine le temps de viser avant d'appuyer sur la gachette. Une rafale partie. Juste une balle atteingnie ma victime au niveau de la gorge. Le sang gicla comme un jeyser. La demoiselle s'ecroula sous l'effet de l'impact et mourra peu apres. "Je viens de tuer une femme, oui une femme,  oh mon dieu une femme......." Je suis reste en etat de choc. "Alle Greg, faut continuer, tu as fait le  bon choix. C'etait elle ou nous." Alex me pris le bras afin de poursuivre notre progression vers le mekong. Guillaume nous denicha une pirogue. "Ca y est, nous fuyons ce carnage en bonne sante" me disais-je. Nous debarquions aux abords de l'ile d'en face. Tout semblait paisible sauf que nous entendions des bruits d'explosion au loin. "Ca doit etre a Luang Prabang" signala Alex. Nous avancions difficilement dans cette jungle humide et chaude. Apres 10 minutes de marche, des obus commerent a pleuvoir sur nous.
"Oh merde, meme ici.... Grouillons nous les gars" criais je entre les bruits des explosions
"La-bas, je crois voir des tranchees" signala Alex.
Aussitot nous nous sommes mis a courrir a travers une pluie de bombes. Guillaume arriva le premier. On entendit des coups de feu. "Vite, il faut sauver le soldat Guillaume" me dit Alex. Sur place, nous constations qu'un Lao agonisait et que notre compagnon avec son arme encore fumante etait touche au bras gauche.  J'examinais sa blessure "Ca va, ne t'inquietes pas, la balle t'a juste effleure". On confectionna un bandage a base de feuilles traissees entre elles. J'observis l'endroit ou nous etions. C'etait bien une tranche d'une profondeur d' 1m50. Il y avait des dizaines de cadavres, des armes, et des munitions. Pendant ce temps, Alex qui est le seul de nous 3 a parler Lao, interrogea l'homme qui allait bientot trepasser.
- Alors? dis je
- Le mec est mort.
- Il t'a dis quelque chose?
- Oui que nous sommes dans le bastion de la milice et que l'armee reguliere les avait tous massacres.
- C'est vraiment la merde ici.
- Comme tu le dis. De plus le moines qui etaient de leur cote sont soit emprisonnes, soit tues.
- Il ne faut pas rester ici, c'est vraiment trop dangereux.
- Oui, je pense que nous devrions faire demi tou et fuir la ville le plus vite possible.
- Guillaume! Ca va le faire pour toi?
- Ne vous faites pas de soucis, je suis pres a souffrir pour ne pas mourir.
 
Le soir tomba, le bombardement s'etait calme. Nous repartimes a la pirogue et descendimes le mekong pendant des heures pour fuir. Juste quelques mots furent echanges. Les images de cette journee nous poursuivaient comme un fantome. Cette nuit la, personne pu dormir.
 
 
 To be Continued....
 
 
 ps: Ceci est une histoire, ne vous inquietez pas.
 

[Consulter ce message] 12 commentaire(s)  14  photo(s)    
Syndication :

Apres deux jours passes a Vientiane,  je vais prendre le bus tout a l'heure  pour Luang Prabang. C'est environ 10  heures de trajet.

Je  vous mets  les photos que je n'ai pas pu mettre hier.

To Be Continued...


[Consulter ce message] 1 commentaire(s)  16  photo(s)    
Syndication :

Fin Thailande

 04-04-2008 -  Thaïlande
J'ai passe encore quelques jours a Bangkok en attendant mon visa pour le Laos. J'ai donc joue encore le touriste avec visite d'un temple, petite croisiere sur la riviere et le klong (petit canal) et arpente  une nouvelle fois les marches.
Je remarque le 4 avril que mon visa pour la Thailande se fini le 5 avril..... Merde je comptais aller dans le nord du pays pour passer la frontiere au niveau du triangle d'or. Donc je dois prendre le train de nuit pour la frontiere du Laos la plus proche (Nong Khai-Vientiane). Je voulais prendre le bus 53 pour aller a la gare. Le bus arrive, le chauffeur et la femme qui gere les tiquets (enfin je pense) me voyent venir. Ils me font signe de la tete "Non toi tu ne montras pas" et le bus repart aussi sec. Enculeeeeee!. Donc je suis oblige de prendre un tacos.
J'arrive a la gare.
"Un tiquet pour Nong Khai, please".
"Pas de place. si tu veux il y a des places debout."
Je reflechis 2s, et vu que mon visa se terminait le  5. Je suis oblige mais quand meme 15h debout ca va etre chaud time.
"Ok,  je prends".
"hehehe". rigola le guichetier.
Et en partant, il me dit "Bonne chance" avec un grand sourire.
Je monte dans le train, dernier wagon, troiseme classe (classe la plus pourrie naturellement), dans la partie reservee aux moines. Je suis quand meme assis sur une banquette en bois qui m'a defoncee le cul toute la nuit. Nous etions au chaud a trois colles les uns les autres sur le siege prevus pour 2 personnes. La nuit d'enfer, j'ai dormi moins d'une heure. De plus il y avait un mec bourre qui parlait, jaquetais, monologait tout seul toute la nuit. Mais j'ai trouve cette experience tres bon enfant. Il n'y avait aucun touriste, les thais et les laos etaient vraiment sympa. Arrive a Nong Khai, je prends un tuk tuk avec un Japonnais pour le poste frontiere thailandais. Apres, bus pour traverser le "pont de l'amitie". Ensuite je passe la frontiere cote Laos. Et pourt finir, nous prenons un nouveau tuk tuk pour faire les 20km qui nous separe de la capital Laosienne Vientiane. 
Et voila je suis au Laos.
 To Be Continued....
ps: Prochain arret les photos car la ca ne veut pas marcher

[Consulter ce message] 4 commentaire(s)     
Syndication :

Textes et tofs

 01-04-2008 -  Thaïlande

J'ai besoin d'une infirmiere, j'ai la creve... Avis aux parents: Je me soigne.

Voici deux petits textes et quelques tofs

Les Aéroports

J'aime les aéroports
Départ aux milles merveilles
Je prends juste mon passeport
Et vois des paysages sans pareil
L'avion je monte à bord
Entouré de belles damoiselles
Sensationnel moyen de transport
Ou je navigue à travers le ciel

Je hais les aéroports
Départ de mes amies fidelles
Je pleure toujours et encore
Mes amantes au gout de miel
J'aimerais laisser tout mon or
Pour rester auprès d'elles
Je suis comme une ruine d'Angkor
Abandonné sous le soleil

Amour et Haine des aéroports
Emotions garanties
Aseptisé est le décor
Mais c'est remplie de vie
Adieu n'est pas mon fort
J'erre sans envie
Bonjour pays pleins de trésors
Une joie immense m'envahit

Fautes d'orthographe

Des jas à les colles primere
Jété nulant gras maire
En dis que thé jas vais zéro
Bonne et dane des riaires le tablot

Le France hait cété lenfer
Fer vent su port taire
Deux les colles buisson hier
Tone deux fautes dorteau grafe
Dans toux mé par aggrafe
Est pour tant je fesai gafe

Imagie nassion des bordantes
Met con struction dès ce vantes
Y des bryantes
Met hors taux grafe innexisse tente
Tante hative d'Amelie or a si on
Diquessionnaire en un portation
Pe têtre l'eau casion
un jour dune publique a Scion

Bizzz a tous

To Be Continued ....

ps : il y a les reponses du schmilblick



[Consulter ce message] 7 commentaire(s)  4  photo(s)    
Syndication :

Schmilblick

 30-03-2008 -  Thaïlande

Ce soir je me faich alors voila un petit jeu. 3 Choses a deviner qui - il me semble- restent facile a trouver.

Allez balancer les suggestions

Bizz

To Be Continued...


[Consulter ce message] 7 commentaire(s)  6  photo(s)    
Syndication :

Bangkok

 23-03-2008 -  Thaïlande

De son veritable nom: Krung Thep Mahanakhon Amon Rattanakosin Mahinthara Ayutthaya Mahadilok Phop Noppharat Ratchathani Burirom Udomratchaniwet Mahasathan Amon Piman Awatan Sathit Sakkathattiya Witsanukam Prasit. Ca m'a fait mal a la main d'ecrire tout ca. Ce qui signifie : Ville des anges, grande ville, résidence du Bouddha d'émeraude, ville imprenable du dieu Indra, grande capitale du monde ciselée de neuf pierres précieuses, ville heureuse, généreuse dans l'énorme Palais Royal pareil à la demeure céleste, règne du dieu réincarné, ville dédiée à Indra et construite par Vishnukarn.   Ca se la pete grave.

Apres le depart de ma soeur, un couple d'amis (Chloe et Eric) a debarque le lendemain. Ils sont restes 5 jours. Nous avons arpente les rues de Bangkok sous une chaleur insupportable entre temples, marches, restos, et salons de massage. Ah les massages...... C'est trop bon. Je m'en fais un par jour a peu pres. Je varie les plaisirs entre le massage traditionnel thai, celui a l'huile, le foot massage (massage des pieds) et l'herbal massage. Ma preference va au massage traditionnel thai. Ca peut faire un peu mal, mais il remet en place mes os et mes articulations (Apres tant de km parcourus avec mon putain de sac a dos, j'etais un peu en vrac ) et lorsque j'en sors, je me sens si bien. Et puis ce n'est pas du tout cher, environ 5 euros de l'heure. Quel regal. La vie a Bangkok est plutot sympa, au tout debut j'ai eu un peu de mal mais ca s'est arrange hormis la circulation et la pollution.

To Be Continued....

Je sais, je sais, il n'y a pas de tofs de la ville. Ca arrivera peut etre apres


[Consulter ce message] 6 commentaire(s)  15  photo(s)    
Syndication :

Thailande

 08-03-2008 -  Thaïlande

Apres avoir passe la frontiere avec les filles. J'ai embarque seul dans le train pour Bangkok. Les Adieux fut difficiles. J'ai donc traverse tout le sud de la Thailande en 22h. Ce voyage a ete remplis de paysages, de gens rencontres, des toilettes du train qui donne direct sur les rails. Bienvenue en Thailande, cloppe au bec, portes du train ouvertes et cheveux dans le vent. Quelle sensation!

Ensuite j'ai retrouve ma soeur a l'aeroport. Chose incroyable, en l'attendant j'ai croise Mateja et Vesna dans les couloirs. Trop fou. Nous avons passe juste la nuit a Bangkok. Le lendemain ma soeur et moi  tracont sur Ko Chang (ile pas tres loin du Cambodge). On a pris taxi, bus, tuktuk collectif, bateau et encore un taxi collectif. Longue journee. Cette ile est jolie mais vraiment trop trop trop d'hotel de luxe. Tous plus cher les uns que les autres. Nous y avons sejourne 4 jours entre bain de mer, petit treck et farniente. Apres on a refait le chemin inverse et nous avons pris le train de nuit de Bangkok pour Chang Mai (environ 12h). C'est une tres jolie ville dans le nord de la Thailande. J'ai beaucoup apprecie a part l'enorme nuage de pollution et une circulation folle. Nous y avons retrouve Mateja et Vesna et nous avons fait la connaissance d'Alex et Caro. 2 francais forts sympatique de Capbreton. Nous avons deambule dans les rues, fait des visites de wat (complexe de temples), et fait des massages. Pour finir le periple, 3 jours sur Bangkok et un jour a Ayuthaya sous une chaleur affreuse. Je raccompagne ma soeur a l'aeroport et voila encore un depart cette semaine apres celui des Slovenes. Mais ce qui est cool c'est que Ricoo et Clochette sont arrives sur Bangkok. Ca n'arrete pas en ce moment. Vive l'aventure et les amis.

To Be Continued...

 

 


[Consulter ce message] 2 commentaire(s)  18  photo(s)    
Syndication :

Tofs Fin Malaisie

 22-02-2008 -  Malaisie

Voici enfin les tofs.

Pour mon parcours en Thailande, il va encore falloir attendre un peu. Je sais j'ai juste 2 semaines de retard. Desole chers webspectateurs

To Be Continued...


[Consulter ce message] 0 commentaire(s)  17  photo(s)    
Syndication :

Fin de la Malaisie

 21-02-2008 -  Malaisie

A la bourre, je suis a la bourre. Desole. Je n'ai pas eu trop de temps pour ecrire sur le blog. Mais sachez que je vis, que je profite et que je suis heureux. Les choses changent et je vis le present comme jamais auparavant. Le voyage me fait evoluer dans le bon sens meme si parfois c'est dur. Je suis en train de me trouver, mais le chemin reste encore long.

Premiere etape, Malacca est une belle petite ville (sud ouest). C'est un ancien comptoire Portuguais puis Hollandais et pour finir Anglais. Elle a garde quelques traces de ces differents passages. Elle est tres propre, chose rare, et les habitants sont vraiment accueillant et chaleureux. C'est la que j'ai rencontre Alex, un Parisien de 37 ans, prof de math, voyageur, photographe et musicien. Il est vraiment passionnant. Quand il rentrera en France, vous pourriez aller le voir jouer en concert. Il chantera surement une chanson que j'ai ecrite. Ensuite je suis parti a KL. Je voulais y rester juste une nuit, mais j'ai rencontre une canadienne et au final, 3 jours sont passes. Puis direction les iles de Perhentian (nord-est). Je voulais passer mon niveau 1 de plongee mais la saison n'etait pas encore ouverte car on etait en fin de mousson. Je comptais y sejourner seulement 4 jours, puis Alex et Barbara (suissesse rencontree a Malacca) m'ont rejoind. J'ai aussi fait la connaissance de Mateja et de Vesna, deux creatures venues de Slovenie. Mon anglais pittoyable envolue doucement en compagnie de la premiere. Pour finir, je quitte tout ce bon monde et ces plages de reves pour rejoindre ma soeur a Bangkok et continue mon periple.

Avis sur la Malaisie: Excellent pays, divers, multiculturel, paysages sympa (jungle, plage de reve), et des gens vraiment bien.

To be continued.....

Bon, je n'arrive pas a uploader les tofs, donc ca sera pour une prochaine fois.


[Consulter ce message] 2 commentaire(s)  2  photo(s)    
Syndication :

Kuala Lumpur

 16-02-2008 -  Malaisie

Nous quittons la jungle de la foret primaire la plus vieille du monde (environ 130 millions d'annees) pour retourner dans une jungle urbaine.
Kuala Lumpur ou pour les intimes K.L. Pour moi, je dirais plus Kuala l'Impure. Sa pollution est telle que meme avec mes poumons de fumeur habitués aux fumées toxiques, j'ai failli succomber sous les gaz d'échappement des centaines de bus. Ici, c'est un grand foutoir. L'organisation Malaisienne a des progres a faire surtout au niveau routier, troittoire (quand il y en a, ils sont surchargés de gargotte et d'étales) et l'hygiene (egout et ordures). A part ca, la ville est mixte, entre ultra-moderne (twin towers) et les quartiers delabrés, enter les KFC (il y en a plus que des McDo, normal ici) et les gargottes chinoises, entre les quartiers chinois (chinatown) grouillant et commercant, les quartiers india (little india) avec des indiens assis sur les trottoires regardant le temps passé tranquillement et les malais au milieu de tout ca, entre les milliers de mini boutiques et les enormes centre commerciaux (Time Square qui est l'un d'entre eux fait 10 etages de haut et a meme un grand 8 a l'interieur, ils sont fou!), et entre tous les temples differents. Vous melangez tout ca avec ferveur et vous obtenez Kuala Lumpur. C'est aussi ici que le voyage de Dam a pris fin. Il est retourné a sa routine metro-boulot-dodo que vous connaissez bien et que je retrouverai surement un jour.

To Be Continued...

ps: Pas bcp de tofs, je n'ai pas souvent sorti mon appareil et je n'ai pas recuperé celles de Dam. Désolé.
ps2: Peu mise au point. Les messages sont anti-datés. Les jours correspondent a l'evenement et non pas a la creation du message.


[Consulter ce message] 0 commentaire(s)  9  photo(s)    
Syndication :

La nuit dans la jungle

 14-02-2008 -  Malaisie
On ne se rappelle pas de cette nuit dans la jungle. Notre mémoire a été effacée et notre système de surveillance presque totalement détruit. Il ne reste que quelques photos et un goût étrange de boue au réveil. Nous étudions attentivement les images et allons au centre de conversion mémorielle. Nous retrouvons peu a peu les évènements passés cette nuit la.
FlashBack
On installe le campement sur un rocher en hauteur pour éviter les animaux de la forêt, nous surplombons la jungle. Le soleil se couche. L'activité sonore redouble d'intensité. Les chauve-souris qui font leur travail de ratissage de moustiques nous rasent la tête. Nous plongeons alors dans les bras de Morphée. Un bruit étrange nous réveille. Nous entendons des pas qui se rapprochent avec légèreté.
"C'est peut être un tigre" murmure-je a Dam.
Il me donne une pilule de vision nocturne. J'en avale une et lui aussi. L'effet est presque immédiat. C'est alors que nous voyons trois sublimes femmes en foulard. Leur beauté est telle qu'elles feraient pâlir toutes les femmes du monde. La première a les cheveux noirs, ses yeux sont plus sombres et ténébreux qu'un trou noir. Elle est grande, sa robe fendue nous laisse apercevoir ses jambes fines qui n'en finissent pas et son sourire laisse transparaître son coté érotique voire même lubrique. La deuxième est une petite brune. Ses yeux bleu océan noieraient tous les dauphins du monde s'ils plongeaient dedans. Elle a plus de formes que la première. Elle porte des vêtements moulants qui font ressortir ses courbes. Ses seins sont mis en valeur par un décolleté en dentelle et à travers nous pouvons observer ses tétons pointés. A l'intensité de son regard, j'en tombe amoureux. La troisième est me fait moins d'effet, mais Dam semble envoûté par ses rondeurs généreuses. Elle est blonde, de taille moyenne, et ses yeux vert cendre brillent comme deux étoiles dans la nuit. Sa robe légère vole au grès du vent et laisse apparaître des fesses rebondies à la peau douce et soyeuse. Elles se rapprochent de nous en souriant, chantonnant et laissant tomber un vêtement tous les 5 mètres. Dam et moi nous nous regardons, les yeux brillants, et comme deux célibataires nous essuyons la bave qui commence a couler de notre bouche ouverte. Une petite chose m'intrigue : ces femmes ressemblent étrangement aux filles auxquelles on rêve. Cette idée part aussitôt, je suis comme paralysé et obnubilé par la deuxième qui ne porte plus que son foulard sur la tête. Maintenant que je vois son corps nu, je remarque son tatouage polynésien entre sa hanche et son pubis parfaitement épilé. J'ai l'impression d'être devenu un homme tout innocent et rempli de candeur face a la cruelle beauté de ces créatures de rêve.
"Ca y est, elles sont juste devant nous" pense-je.
Dam hurle de joie "Et ouais mon pote, nous sommes au paradiiiiiiiiiiiiiiiis!".
Nous les enlaçons. Leur peau est plus douce que celle d'un bébé. Leur parfum fruité avec un soupçon de cannelle nous enivre. Tout ce passe dans la tendresse et la plénitude. Nous les embrassons et les caressons avec de plus en plus d'intensité et d'enthousiasme. Leur bouche ont le goût de miel. Notre excitation est a son paroxysme lorsqu'un insecte dégoûtant de trente centimètres passe au dessus de nos têtes. En un dixième de seconde, la première avale le monstrueux animal, comme pourrait le faire une grenouille. Dam repousse énergiquement la blonde avec qui il était en train de faire l'amour, j'en fait de même avec la petite brune. Et là, tout se passe très vite. Les trois fusionnent en un clin d'oeil. Ces trois déesses de l'amour deviennent une et même personne. C'est Une vieille dame très laide aux nombreuses pustules avec un teint verdâtre. Je crache a terre dégoûté de la scène. De la boue sort de ma bouche.
"Vous n'auriez jamais du faire ça mes chers amis. Au lieu de mourir par le sexe et la jouissance, vous allez mourir par la force et la souffrance."
Nous n'avons pas encore le temps de comprendre vraiment ce qui se passe que nous sommes déjà par terre par un coup de sa longue queue.
"Cassons nous le plus loin possible!" crie-je a Dam.
On saute de rocher en rocher pour redescendre sur la terre ferme. Nous courrons le plus loin possible de cette endroit. Dans notre course effrénée je perds Dam de vue. C'est un coureur, il va plus vite que moi. Je me retrouve seul dans le noir. Essoufflé par toutes ces cigarettes, je ne peux que marcher.
"Je voudrais tant ne pas être à bout de souffle et continuer de courir." pense je.
Instantanément, je retrouve une respiration normale et reprend la course. "Bizarre". Le seul problème c'est que la pilule à vision nocturne s'estompe très vite. Aussitôt, je vois comme en plein jour. Je repars à la poursuite de Dam tout en songeant à ses deux évènements. Je pense avoir trouvé la solution. Ce que l'on imagine apparait comme lorsque l'on prend le contrôle d'un rêve.
"Aller, testons cette théorie." "Je m'imagine une machette"
Sur le champ, l'objet est dans la main. Je poursuis la route à grandes foulées. J'entends au loin Dam qui hurle de douleur.
"Pour aller plus vite, il faut que je vole"
Je m'envole au dessus de la forêt et trace les 500 mètres qui me séparent de lui. Je le vois a terre, la monstrueuse femme est pratiquement sur lui.
"Utilise ton imagination pour te créer une arme"
Deux secondes après, j'entends plusieurs détonations d'un fusils à pompe. La vieille recule de quelques mètres sans trop broncher. Nous entendons sa voix dans nos têtes.
"Ah, enfin vous commencez à comprendre, ça va être d'autant plus amusant".
Je transforme ma machette en sabre laser et pique tel un faucon sur sa proie pour lui trancher la tête. Elle n'essaye même pas d'éviter le coup. Sa sale tête de sorcière roule dans la boue et disparaît peu après. Je ricane et lui dis
"Tu vois démone, ce fut une partie de plaisir de te battre."
C'est alors que j'entendis un rire puissant et satanique sortir de ses entrailles. Sa tête repousse dans un fluide vert fluo et visqueux. Pendant ce temps, Dam s'est relevé et a transformé son arme en bazooka dernier cri. Elle se retourne vers moi, je reste estomaqué. En un éclair, une faucille apparaît dans sa main et elle me tranche la jambe droite. Dam hésite deux secondes à tirer car je suis à coté d'elle. Il n'a pas le choix, il lui envoie un scude dans le dos. L'explosion me propulse a terre 3 mètres plus loin. Pour sa part, elle n'est que très peu égratignée. Je pisse le sang. J'essaye de me guérir et de faire repousser ma jambe. La guérison me fait perdre beaucoup de force et d'imagination. La sorcière se retourne pour infliger la même punition à mon compagnon. Elle fonce sur lui à la vitesse de la lumière et le fauche. "Cligg" entends-je. Je regarde la scène. Dam avait installé un exosquellette d'une résistance incroyable. La faucille éclata sous le choc. Je ne peux encore bouger. Mon pote et cette satané démone entament une valse de sortilèges inimaginables. Pendant plus d'une heure, le temps que je retrouve une jambe flambant neuve, ils se combattent comme des diables allant de la boule de feu, aux robots, aux virus mortels et aux maladie mentales pour déstabiliser l'adversaire. Je ne suis pas surpris par la force de l'imagination de mon ami mais ses forces commencent à fléchir et la
schizophrénie s'empare de lui. Il se bat presque tout seul. Je lui envoie un petit sort de guérison. Par contre cette abominable chose est encore toute pimpante.
"Ah ça faisait longtemps que je n'avais pas rencontré des adversaires de cette valeur
", nous dit elle dans un rire glauque.
"Repose toi un peu, Dam, C'est a mon tour maintenant. J'ai eu le temps de ré
fléchir à comment la vaincre".
Il parti un peu plus loin reprendre ses esprits. Je me multiplie en une vingtaine d'illusion. Elle ne sais plus qui a attaqué, elle passe d'une illusion a l'autre ce qui l'agace prodigieusement. Passons à la deuxième étape du stratagème.
"Je souhaite lire dans ses pensées"
Un énorme cri incontrôlé sort de ma bouche. Je vois sa vie défiler sous mes yeux. Elle est terne, triste, remplie de fange et d'âmes humaines absorbées. Elle me repère au bruit. Mais maintenant, je sais ce qu'elle pense. Elle fonce sur moi, malheureusement pour elle, j'ai toujours un coup d'avance. Je contre toutes ses attaques. Par contre, j'utilise beaucoup de ressources et ne tiendrais pas très longtemps. Dam revient au combat, nous sommes tous les trois fatigués par cette guerre des Titans. Je me mets de coté pour inspecter son âme et trouver son talon d'achille. Mon compagnon la distrait par de nombreuses attaques. Je vois des choses horribles pouvant briser n'importe quel esprit humain. J'atteins non sans mal son enfance. C'était une petite fille tout à fait joyeuse qui, comme toutes les autres, jouait avec sa soeur aînée. Son père était un grand magicien mercenaire. Il travaillait pour son propre compte. Un jour, les deux petites filles chahutaient près du précipice au diable et l'aînée tomba dedans a cause d'un croc en jambe de sa soeur. Le père fou de rage d'avoir perdu sa favorite, car c'était elle qui avait le plus de don pour la magie, châtia, exila, et brûla la part d'humanité de la petite fille. Depuis, elle était devenue un monstre assoiffé d'âmes. Je reviens a moi. Dam est a bout de force, la sorcières est sur le point de le faire fléchir et de le tuer. Aussitôt, je prends l'apparence de sa soeur. La démone se fige.
"Je te pardonne petite soeur. Ce n'était qu'un accident, je le sais bien. Ne t'inquiète pas, je suis heureuse là où je suis. Papa s'est trompé, il n'aurait jamais du te faire cela"
C'est alors que la sorcière s'écroule et pleure comme une petite fille.
"Je te demande d'arrêter toute ces choses que tu fais car ce n'est pas en absorbant toutes ces âmes humaines que tu retrouveras cette partie perdu en toi."
Dans un souffle, la sorcière s'enfuit tout en envoyant un sortilège de démémorisation.
Dam et moi nous nous réveillons en pleine nuit en même temps. Nous entendons la foret pleurer.
"Bizarre ce bruit, on dirait qu'elle pleure" me dis t il
"Ouais grave.Putain j'ai la bouche toute boueuse!, c'est dégueulasse!"
"Idem"
On boit un coup et nous nous rendormons jusqu'au matin. Nous remarquons que nous avons de nombreuses blessures.
"Étrange non?" lui dis je
"Yep, vérifie le système de camera"
"Presque aucune info"
"Tu te souviens de quelque chose?"
"Non, je n'ai même pas rêvé"
"Bizarre, analysons le peu de photos et allons au centre de conversion mémorielle"

[Consulter ce message] 10 commentaire(s)  3  photo(s)   1  vidéo(s)  
Syndication :

Suite de Taman Negara

 13-02-2008 -  Malaisie

Voici la suite des tofs.

 Bizzz


To Be Continued...

 


[Consulter ce message] 4 commentaire(s)  18  photo(s)   1  vidéo(s)  
Syndication :

Taman Negara

 12-02-2008 -  Malaisie

Gros plan sur le regard pénétrant du présentateur, puis lent travelling arrière de la caméra qui dévoile un plateau télé - décoration forêt vierge. Une musique ringarde avec des effets sonores "bruits de la jungle" se lance.

Bonjour à tous. Voici ma troisième et dernière apparition sur ce blog. Maintenant je peux vous le dire, nous sommes à Kuala Lumpur et avons survécut à la jungle. Mais ce n'était pas une partie de plaisir vous pouvez me croire... Je vais vous conter cette dernière partie, prenez une bonne inspiration et restez concentrés :

Nous quittâmes Pulau Tioman en bateau, et prîmes le bus dans la petite ville de pêcheurs de Mersing en direction de Kuala Lumpur. Prês de six heures de route plus tard, la jungle urbaine nous avalait, violente, bruyante et polluée. Ce n'était qu'une étape. La capitale malaisienne nous reverra plus tard... Nous repartions le lendemain, toujours en bus, pour rejoindre la jungle verte, la vraie, que nous n'atteindrons qu'en fin de journée. Mais ca y est. Nous y voila.

Une fois réglé les droits d'entré et de gîte, nous pouvons (je passe au présent, c'est plus facile) commencer l'exploration des sentiers.

Le premier jour est une sorte de mise en bouche : Nous allons a Canopy walkway, un pont suspendu de 500 mètres de long et jusqu'à 45 mètres de haut ! Puis l'ascension du Bukit Teresik (344m) comme une bonne mise en jambe. De la jungle encore et encore. Puis finalement le retour à Kuala Tahan, le village ou l'on dort. Nous préparons alors les deux jours à venir : Un Trek dans la jungle avec nuit dans une grotte. Comme nous sommes économes et débrouillards, nous prenons la solution la moins onéreuse, vous vous imaginez bien ! Donc pas de guide, le bateau le moins cher, et juste un plan (qui se revelera inexact sur les distances) à 3 Ringits (1 euro = 4,60 Ringits). Certains opérateurs touristiques voulaient nous vendre leur circuit trois fois plus cher avec guide et tout le tralala en arguant que ce qu'on voulait faire "it's not allowed", ou encore "be careful, a tourist has been lost the last day", etc. Ahaha. Ils ne nous ont pas eu avec leurs pretextes fallacieux. Et nous y sommes aller quand même !

Superbe remontée d'une rivière bordée par la jungle en bateau, puis arrivée à Kuala Keniam. Des malais sont en train de creuser au milieu d'un petit village à l'air abandonné. On dirait des pionniers à la conquête de terres inconnues. Et nous en pleine forme, "yes, without guide", qui amorcons notre raid et pénétrons plus profondément dans la forêt vierge (ou presque). On avale les kilomètres, on ne croisera plus personne avant le lendemain dans l'après-midi. Jungle. Jungle. Grotte. Jungle. Jungle. La fin de journée approche, et nous n'avons toujours pas trouvé cette grotte dans laquelle nous allons dormir. La pression commence à monter, nous sommes trempés de crasses, de sueurs et d'humeurs visqueuses. On ne la trouvera pas aujourd'hui. Il faut par contre trouver un endroit ou poser le camp, un peu à l'abri de ce qui pourrait roder la nuit...
Nous dormons, ou essayons de dormir, sur un promontoir rocheux. La nuit est extremement bruyante ! Ne dites plus jamais que la ville est bruyante, la nature c'est pire. Des insectes parviennent à imiter des alarmes incendies et des tronconneuses !! Hallucinant.
Enfin on survit à tout ca, et on repart pour un tour.
Après une heure de marche, on finit par trouver la grotte dans laquelle nous etions sensé dormir. Elle est grande, bien aérée, protégée. Tant pis pour nous.
Nous continuons.
Jungle. Jungle. Jungle. Et en début d'après midi, nous atteignons la fin du parcours : Kuala Trenggan, un village au bord de la rivière vraiment abandonné. Un bateau nous recupère et c'est le retour au camp de base. C'était fun. Une experience. Pas forcément agréable mais une expérience quand même.

Nous nous accordons un peu de repos avant de repartir pour Kuala Lumpur, le lendemain. Mais ca c'est une autre histoire...

C'etait Damien Munch, sur demande du Greg.

Générique, sur fond de musique new-age

To Be Continued...

ps: Greg: Pour l'experience, ce fut fun comme le dit Dam, enrichissante, et presque magique avec les bruits de la foret qui parfois hurlait, parfois chantait et parfois pleurait. Pour ma part ce fut une tres bonne exp. Biz a mes webspectateur, je reprends la main des le prochain message.

ps2: Tof juste de la premiere journee dans le parc.


[Consulter ce message] 0 commentaire(s)  17  photo(s)    
Syndication :

Publicité

 11-02-2008 -  Malaisie
Pub

[Consulter ce message] 0 commentaire(s)  1  photo(s)    
Syndication :

Malaisie Nous Voila. Ile de Tioman

 09-02-2008 -  Malaisie
Nouvelle vue sur le presentateur, dans le même état que la dernière fois, avec peut-etre moins de branchages dans les cheveux
 
Bonjour bonjour. Bienvenue pour ce second épisode sans Greg à la barre. Je vous rappel qu'il va toujours aussi bien, il est juste la à coté de moi en train de tapoter sur son clavier et de rigoler de temps en temps.
 
Nous parlons donc de Pulau Tioman. Je passerais sous silence le moyen de nous y rendre, c'est ennuyeux à mourir et juste bon à nous faire plaindre.
 
"En forme de tortue et baigné par les eaux turquoises de la mer de Chine méridionale, Pulau Tioman est la plus grande et la plus impessionnante des iles de la cote orientale, sa taille importante (20km de long sur 11km de large) en fait la plus developpée. Elle offre un large éventail d'activités : plongée ou snorkeling à la découverte des splendides fonds sous-marins, farniente sur les plages de sable ou dans un hamac à l'ombre des palmiers, baignade ou randonnée dans la jungle par des sentiers escarpés..."
 
Relève la tête de son guide touristique
 
Bon résumé en fait. A part pour la plongée sous-marine que l'on n'a pas eu le temps de faire.
Une ile avec peu de touristes, de jolies plages (surtout à l'est apràs un joli trek dans la jungle) et une nature sauvage apreciable apres l'ordre Singapourien.
Nous ne resterons en fait que peu de temps, trois nuits en fait, avec seulement deux jours pleins. J'espere que les photos reussirons à rendre l'atmosphere de l'ile.
 
Mais il faut continuer, inlassablement, aller de l'avant et viser de nouveaux objectifs. Plus grand, plus haut, plus fort. Après la promenade de Pulau Tioman nous visons la jungle de Taman Negara, 130 millions d'années, habitée par des dinosaures carnivores, des araignées tueuses, des moustiques assoifées de sang, et j'en passe...
 
 Se gratte une plaie à la jambe
 
A bientot chers telespectateurs. Apres une page de publicitée !

C'etait Damien Munch.

To Be Continued ...


[Consulter ce message] 0 commentaire(s)  16  photo(s)    
Syndication :

Singapour

 06-02-2008 -  Singapour

Apparait à l'écran un grand gaillard pas rasé depuis deux semaines, les cheveux en batailles, les vetements couverts de terre rougeatre et des piqures d'insectes sur le corps

Mesdames, Messieurs, certains me connaissent déjà : je suis l'un des assistants de Greg. C'est moi qui vais vous présenter aujourd'hui une partie du périple de notre globe-trotter preferé. Rassurez-vous, il est toujours vivant et presque en bonne santé... Si si, à part le manque de sommeil tout va bien. J'intervient uniquement pour lui faire gagner du temps, il a plein de photos à graver et à stocker. Vous aurez donc mes impressions, ma vision, mon voyage en toute subjectivité.

Mmmh, bon ok, j'essaierai d'etre objectif et de rendre à César ce que qui appartient a César. Vous êtes venus sur ce blog pour suivre ses aventures après tout.

 Mais reprenons là ou Greg s'était arreté : l'Asie.

Nous abordons tout deux ce continent par sa porte de l'extrême sud-est, Singapour, à quelques heures de décalages. C'est un mardi, le 5 fevrier. Il fait chaud, beau et pas humide du tout.
La nuit tombe vite mais j'ai le temps de decouvrir une ville propre (presque autant que l'on ce l'imagine), verte et bien rangée. Notre guesthouse (ou l'on dort) doit se trouver en plein milieu d'un lycée de jeunes filles : il n'y a presque que ca ce soir. Enfin passons cela. La nuit aussi.

Le lendemain et le surlendemain sont mis à profit pour visiter la ville : Nous decouvrons Chinatown (des chinois qui pulullent, ca ce nage les un sur les autres), Little India (Des... indiens, vous suivez c'est bien, moins nombreux que les chinois), le quartier des affaires et ces gratte-ciels, les jardins botaniques de Singapour (excellent, ils sont tres beaux et il n'y a presque personne), Kampong Glam (ou l'on dort), Fort Canning Park (même remarque que le jardin botanique), des temples Hindous (ultra kitch, mieux qu'à la fête foraine), Taoistes, Boudhistes, Chretiens et Musulmans !

A noter la période ou nous nous trouvons à Singapour : Le nouvel an chinois. Resultats, les rues sont calmes, la circulation fluide et les gens en vacances. Nous profitons d'un joli feu d'artifices et de l'ambiance de fête de la nouvelle année du rat.
Je laisse le soin à notre équipe de vous presenter les photos prises sur les lieux.
Nous, nous quittons Singapour pour entrer en Malaisie. Manque de pot c'est un vendredi (ferié chez les musulmans) en pleines vacances, ce qui nous ralentira temporairement dans notre périble vers l'ile paradisiaque de Pulau Tioman, mais ceci est une autre histoire...

C'était Damien Munch, à vous les studios.

To Be Continued...


[Consulter ce message] 0 commentaire(s)  18  photo(s)    
Syndication :

Fin de la Nouvelle Zelande

 04-02-2008 -  Nouvelle Zélande

Apres l'extreme nord de la NZ, nous sommes partis pour la region du Coromandel (sorte de peninsule). Donc nous avons fait pas mal de plages ce qui me change. Le temps etait au rendez-vous, les couches de soleil et les lever aussi. Pres de Hahei et 40 min de rando, nous decouvrons une tres belle plage, cathedrale cove. Nous decidons de retourner au van pour prendre les sacs de couchage et des bierres. On y passera la nuit. Une chose etonnante pendant cette nuit, nous allons prendre un bain de minuit (non ce n'est pas ca!), et a chaque mouvement dans l'eau, la mer s'illunime comme s'il y avait une galaxie. De milliers de petites etoiles rayonnent le long de nos corps. Encore une merveille du monde. Nous allons aussi a Hot water beach. Le principe c'est de se creer un spa naturel. Lorsque la mer est basse, il faut creuser un trou sur la plage et se mettre dedans. L'eau est a environ 50 a 60 degres. C'est du au fait qu'il y a de magma qui coule juste sous cette plage. Nous arrivons juste attend, de nombreuses personnes sont la. Nous, nous n'avons pas de pelle, alors comme a notre habitude nous squatons un trou deja fait. Yahouuu c'est ultra chaud. Nous y restons 15 min et ensuite, on part sauter dans la mer et ces rouleaux. Et pour finir ce periple en NZ,la veille du depart, nous faisons une petite rando sur le mont Te Aroha d'une demi journee. La derniere journee fut melancolique. Je suis triste de quitter tout ca. Lisa m'accompagne a l'aeroport, nous avons le coeur lourd apres toutes ces aventures, ces delires, ces chansons, ces paysages....., mais bon, il faut que jeunesse ce passe. Et pour moi, ce qu'il me faut c'est le voyage.

To be continued...


[Consulter ce message] 6 commentaire(s)  15  photo(s)    
Syndication :

Le nord

 22-01-2008 -  Nouvelle Zélande

Ensuite nous sommes alles a Auckland. Ma colocatrice voulait faire un peu la fete. C'est parti pour la teuf toute la nuit dans le quartier gay d'Auckland. A part quelques mains au cul et quelques carresses impromptus, je me suis bien amuse. Nous avons fini la soiree enfin la matinee sur le bord de la mer. Lisa tombe malade. Nous ne faisons pas grand chose pendant 3 jours.

Bon, y en a marre de rien faire. Lisa va mieux, c'est parti pour le nord de la Nouvelle Zelande. C'est le coin le plus chaud. La route est longue. Nous mettons 2 jours a arriver au cap renga qui est a l'extreme nord de ce pays. Je vois enfin un couche de soleil digne de ce nom et de belles plages ensoleillees. Ensuite nous allons a "Bay of islands", qui est un peu plus au sud. Magnifique endroit. On se paie une petite croisiere entre les iles. Vraiment tres tres sympa. Entre autre dans le programme, peche, snorkelinig, rando .... Nous passons a Waitangi, celebre pour son traite. Il a ete fait dans la precipitation car les francais ont declare l'independance de la Nouvelle Zelande un peu tout seul. Ce traite, donc, signe par les maori et le gouverneur Obson declare que ce pays est sous la souverainte britanique et la naissance de la nouvelle zelande (1840).


to be continued...

 

prochain message: La region du coromandel et la fin de mon trip en NZ....


[Consulter ce message] 1 commentaire(s)  18  photo(s)    
Syndication :

Roturoa

 18-01-2008 -  Nouvelle Zélande

Mes revoici apres un petit moment d'absence. Cette partie est consacree a Roturoa apres le Lac Taupo et le skydive. C'est une ville qui pue l'oeuf pourri du a son activite geothermique intensive. Mes narines remercient grandement le souffre. J'y suis reste une journee, pas plus, l'odeur etait vraiment nauseabonde. Par contre la culture maori est pas mal repressente. Nous avons assiste a un spectacle maori. Apres qu'ils aient fini leur haka. Ils ont choisi 4 personnes dans le public. Je me trouvais au deuxieme rang. J'evite le regard du gros maori. Merde, il m'a vu et me parle. Il me fait monter sur la scene devant une 50aine de personnes pour a notre tour faire le haka. Pour vu qu'il me demande pas d'enlever mon tee-shirt, j'ai encore le smiley happy face sur le torse. Ouf.... C'est bon, il ne le demande pas. Aller je me lance. Je bonde le torse, crie, me tape les cotes comme un oranoutan, fais de gros yeux et surtout tire ma grosse langue pour effrayer l'ennemie. "Quoi? l'ennemi n'a pas du tout peur. Merde pourquoi rigole-t-il? Je ne suis point un singe" Conclusion: Je de dois pas etre effrayant mais plutot marrant. Pfffffff.........


To be continued....


[Consulter ce message] 0 commentaire(s)  8  photo(s)    
Syndication :

Skydive

 17-01-2008 -  Nouvelle Zélande

Je me reveille tot. Une tension monte deja en moi alors que je ne sais pas encore si je peux le faire. Je commence a m'imaginer comment cela pourrait se passer. Aller j'arrete d'y penser et vais confirmer mon rendez-vous. Une charmante jeune femme me dit qu'il n'y a pas de probleme, que le temps est au bon fixe et que je doit revenir pour 11h pour le grand saut. Il n'est que 9h. J'ai le sourire aux levres et des palpitations. Que faire pendant ce temps. Je traine dans les rue de Taupo a faire quelques boutiques avec Lisa. Je prends un petit dej et fume ma cloppe. Aye 10h45, Nous partons pour l'aeroport. Mes mains sont moites, mon coeur est en ebulition et je stress. Ah le stress, que ca fait longtemps que je ne l'avais pas croise. L'adrenaline monte de plus et plus. Arrive a bon port, on nous explique comment cela va se passer et ce que je drevrais faire pendant le saut. Bizarrement je suis de plus et plus apaiser. Nous sommes 5 a sauter. Nous nous preparons et nous montons dans un petit coucou fait pour le saut en parachute. L'avion prend de l'elan et s'envole dans les cieux. Mon instructeur me parle..... 5000 pieds....  Il  m'attache a lui.... 10000 pieds...... Il me met un masque a oxigene ..... 12000 pieds ..... Je ne stress plus du tout, j'ai le sourire. Je n'ai qu'une envie c'est de sauter..... 15000 pieds. Ca y est, on est a la bonne altitude. Ils ouvrent la porte. Que c'est magnifique ce paysage sous nos pieds. Le premier couple saute. l'avion secoue. le deuxieme le suit peut apres. Je suis le troisieme. On s'approche de cette porte ouverte. Le vent fait claquer  des ceintures a l'interieur. Je regarde en bas. Yahou! C'est un truc de fou! Je prends une bonne respiration. 3...2...1...Let's goooooooooooooooooooo
Je suis un oiseau qui vole dans le ciel. "Merveilles du monde, merci pour ce jour de grace!"
Les sensations sont fortes et trepidantes. D'un baiser, j'embrasse le monde de la main . Un peu plus d'une minute et pouf. Le parachute s'ouvre. Apres une telle chute libre, de voler tranquillement au milieu des oiseaux est reposant. La descente est lente et gracieuse. L'instructeur me fait tourner, tourner... La terre et les paysages se melangent. Je ne suis plus qu'a 5 m du sol. A peine le temps de relever mes pieds que je touche deja le sol.
Quelle experience fanstastique, extraordinaire, sublime, jouissif. Je me sens en vie et j'aime la vie.

To be continued.... 

 

 


[Consulter ce message] 9 commentaire(s)  18  photo(s)    
Syndication :

Tongariro Crossing Track

 15-01-2008 -  Nouvelle Zélande

Apres le festival, rien de tel qu'un bon treck au milieu des montagnes. Environ 20 km parcouru avec des forts deniveles pres de Taupo (Vers le centre de l'ile du nord). Une fois de plus, mes pieds ont souffert. J'ai decide pour ne plus voir le bleu de mes ongles, alors je les ai colories en noir, oui je sais, ca fait tres metrosexuel mais bon j'assume. C'est vraiment un tres beau paysage volcanique et ca pu l'oeuf pourri. Merci le souffre !!

To be continued....

ps: Prochain message le skydive (saut en parachute)


[Consulter ce message] 5 commentaire(s)  18  photo(s)    
Syndication :

Les jours passent vite

 10-01-2008 -  Nouvelle Zélande

Apres ce beau treck, une journee de repos s'impose. Ensuite, nous prenons le ferry pour aller sur l'ile du nord. Nous debarquons en Wellington. Il y a un probleme. Lisa essaye de demarrer le van mais n'y arrive pas. "Tu me fais une blague?" "Non" me dit elle "La batterie est morte!" Les voitures demarrent, moi je pousse le van. Il ne demarre toujours pas. Les mecs du ferry nous donnent un coup de main, mais faut d'abord trouver la batterie. Elle est ou? devant? non Sous le siege avant du passager la ou se trouve le moteur Non. Ah c'est bon, elle est derriere le siege avant du conducteur. Je branche les pinces croco et en avant la musique. C'est bon, le van demarre. Nous partons en direction du mont Taranaki pour un festival reggae, musique maori, jazz, fanfare de 3 jours. Il fut bon mais dur pour les jambes apres le Queen Charlotte Track.  

To Be Continued.... 


[Consulter ce message] 10 commentaire(s)  18  photo(s)    
Syndication :

Queen Charlotte Track

 06-01-2008 -  Nouvelle Zélande

Me revoici pour raconter la suite de mes aventures. Je sais ca fait longtemps que je n'ai rien mis, mais je vais me rattrapper. Depuis le festival qui s'est termine le 2, je voyage dans un van avec une jeune allemande. Nous avons voyage au nord de l'ile du sud. Quelques petites ballades au menu. Puis du 6 a 14h le treck de 75 km a commence et c'est fini le 8 a 16h.

La premiere journee fut intensive. Il fallait garder un bon rythme car on avait 27 km a faire et on voulait arriver avant la nuit. Ayyyeeee J'ai mal aux pieds. Mes ongles commencent a devenir tous bleus. Le temps n'est pas trop au rendez-vous mais il ne pleut pas. Le parcours est vraiment sympa dans les sounds, mais ca grimpe et descend tout le temps. Nous arrivons a 20h. Premiere chose que je fais, c'est de laisser enfin respirer mes meilleurs amis, mes pieds. Quelle jouissance d'enlever ces putains de chaussures. Mmmmmmm, c'est presque meilleure qu'une fille au lit. J'installe ma mini tente pendant que Lisa prepare des pattes. Le temps de manger que le temps se couvre et que les premieres gouttes de pluie tombent. Elles ne s'arreteront plus jusqu'au 5 derniers km du treck.

Deuxieme jour, le plus intensif. Je me reveille, j'attends la pluie qui continue son travail de sappe. Nous commencons la rando toujours par une belle cote qui nous rechauffe les cuisses. L'avantage c'est que l'on sent plus les courbatures. Le vent se mele dans la bataille. Nous avons du temps pour parcourir 25 km mais le tempo est plus lent aux vues des conditions. Lors que je monte ceux sont les ampoules aux talons qui me font mal, lors que ca descend ce sont mes orteils qui me font souffrir. Au bout d'un moment la douleur n'est plus, mon corps doit liberer des endorphines. Nous continuons a marche, a marche, et encore a marche. Comme toujours les derniers km sont tres dur psycologiquement. Nous arrivons au campement. Mais vu le temps et que ma tente n'est pas vraiment etanche, nous decidons d'aller dormir dans un dortoir. Hummmm un bon lit bien chaud avec une douche... Ah, je ressents du bonheur, apres toute cette dure journee.

Troisieme et dernier jour. Nous nous mettons en route pour les 23 km restant. Mes muscles sont engourdis, mes jambes sont en mode automatiques, mes pieds en mode souffrance des les premiers km. Nous randonnons dans les nuages, il fait froid et tres humide. Je me raccroche en me disant plus que 20km....15...10...5...1.... Sur les 5 derniers km nous sommes au niveau de la mer, il fait denouveau relativement beau, mais ce sont ceux ou j'ai le plus souffert aux pieds. Lorsque nous voyons le bout du tunnel enfin le bout du treck, on se saute dans les bras pour feter cette belle victoire. Bien sur je sors mes tongs et jete mes chaussures de marche loin de ma vue. Nous attendons le bateau pour rentrer sur Picton.

Je suis heureux d'avoir fait ce beau parcours malgre les conditions climatique. Ce fut bon pour le moral.


To be continued


[Consulter ce message] 2 commentaire(s)  18  photo(s)    
Syndication :

1 - 2 - 3 - Suivante



[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
timouns ]




Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty